RDC: L’ambassadeur du Kenya en donne son avis sur les déclarations enflammées de William Ruto

L’ambassade du Kenya à Kinshasa a déclaré que les remarques du vice-président William Ruto sur l’approvisionnement insuffisant en lait en République démocratique du Congo (RDC) ont déclenché un tollé dans le pays. L’ambassadeur du Kenya à Kinshasa, George Masafu, dans un communiqué daté du mercredi 16 février, a déclaré que le consulat avait informé le ministère kenyan des Affaires étrangères des réactions du peuple congolais aux déclarations de Ruto.

“L’ambassade a informé le ministère des Affaires étrangères à Nairobi des réactions négatives que les commentaires ont suscitées parmi les milieux d’affaires et la population en général en RDC”, a déclaré Masafu dans le communiqué. L’ambassadeur s’est toutefois engagé à se raccommoder avec la RDC.

“Le Kenya est convaincu que ces relations seront ancrées dans les cadres de gouvernement à gouvernement et les partenariats entre les peuples qui ont été construits ces dernières années”, a-t-il déclaré. DP Ruto, le mardi 15 février, a déclenché une tempête en ligne lorsqu’il a allégué que la République démocratique du Congo avait un approvisionnement en lait insuffisant. Ruto s’exprimait dans le comté de Nyeri, où il a promis de rationaliser le secteur laitier, affirmant que s’il était élu président lors des élections générales du 9 août, il négocierait pour un marché du lait en RDC.

Il a déclaré que son gouvernement serait en mesure de produire trois milliards de litres de lait, qui seraient vendus localement et exportés vers les pays dans le besoin, “comme la RDC”. « Au Congo, il y a 90 millions de personnes, mais ils n’ont même pas une vache [pour la production de lait]. Je parle de la RDC, où il y a de très nombreux musiciens connus de Rhumba, dont Kanda Bongo Man », a déclaré le vice-président lors d’un rassemblement à Nyeri. Il a également décrit les Congolais comme “watu wanoavaa long’i kwa tumbo (ils mettent des pantalons taille haute)”. Une vidéo du DP tenant ces propos a circulé sur les réseaux sociaux, attirant l’attention de la sénatrice de la province du Haut-Katanga en RDC, Francine Muyumba, qui a qualifié les propos de Ruto d'”insulte”.

“Monsieur. Vice-président @WilliamsRuto, c’est vraiment inacceptable, avec tout le respect que je vous dois, il est nécessaire de retirer cette déclaration. Si la RDC n’avait pas une seule vache, comment le Kenya pourrait-il signer des accords économiques avec la RDC ? @EquityBCDC gagne actuellement de l’argent au Congo, c’est [est] une insulte », a-t-elle tweeté mardi. Le Standard a établi que la RD Congo possède un cheptel assez élevé, contrairement aux allégations du DP William Ruto. Un rapport d’analyse de la demande sur la RDC publié par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) montre que le pays compte au moins 750 000 bovins bien soignés. Les animaux se trouvent principalement dans la partie orientale de la RDC. Le rapport de l’USAID montre également que le pays compte 4,1 millions de chèvres, 910 000 moutons, un million de porcs et 2,1 millions de volailles. Le rapport indique en outre qu’en 2012 seulement, le pays a produit 255 millions de kilogrammes de viande destinée à la consommation.





Share This Article:

Related posts

Leave a Comment