RDC: Interdition des journées villes mortes à BENI Par le Maire de la ville, ville mortes organisées contre l’état de Siège imposé à la population de Beni, Ituri, et du Nord Kivu

Dans sa correspondance adressée aux responsables de la synergie des mouvements citoyens et groupes de pression, le maire de la ville dit réserver un avis défavorable au sujet de cette série des journées villes mortes et des grandes manifestations annoncées à Beni à partir de lundi prochain par les organisateurs.  

cependent ces villes mortes annoncées par les groupes de pression et mouvements citoyens sont interdites. Selon les services de sécurité, ces jeunes voulaient manifester contre l’état de siège qu’ils jugent inefficace. Le maire de la ville de Beni, le commissaire supérieur principal Narcisse Muteba Kashale évoque les dispositions contenues dans l’ordonnance portant mesure d’application de l’état de siège.  

Le commissaire supérieur principal Narcisse Muteba Kashale fait savoir aux organisateurs de ces manifestations que leur démarche est de nature à violer les dispositions de l’ordonnance portant mesure d’application de l’état de siège, instauré au Nord-Kivu et en Ituri. 

Cette correspondance du maire de Beni répond à une lettre d’information des groupes de pression et mouvements citoyens de Beni notamment la LUCHA, Cri du peuple et la Véranda Mutsanga.  

Ces derniers déplorent les résultats de l’état de siège et des opérations militaires en cours dans la région. Selon eux, ces résultats sont faibles.  

Ces organisations disent regretter de voir qu’au lieu d’apporter la paix, l’état de siège expose plutôt les civils aux tueries, à l’escroquerie, aux arrestations arbitraires, au banditisme et à la criminalité urbaine.  

Ils demandent ainsi la fin de l’état de siège. 

Share This Article:

Related posts

Leave a Comment