RDC. Kinshasa, La garde républicaine désarme celle de Jean-Marc Kabund et sabote sa résidence

C’est la panique générale au quartier Kingabwa, dans la commune de Limete, précisément à la résidence du premier vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund, ce mercredi 12 janvier.

À en croire les témoins oculaires de événement, ça tire à balles réelles, et la garde du député national Jean-Marc Kabund vient d’être désarmée par des éléments de la garde républicaine qui ont également saboté la résidence du président a.i. du parti au pouvoir (UDPS).

Les personnes se trouvant sur le lieu affirment que « la situation est très tendue entre les deux forces », tout en signalant que sur place il y a eu plusieurs arrestations des policiers constituant la garde de Kabund.

D’après les sources concordantes, c’est un affrontement ayant eu lieu quelques heures plus tôt entre la garde rapprochée de JM Kabund et un élément de la garde républicaine qui a déclenché cette situation.

Les éléments de la police qui assurent la sécurité de la deuxième personnalité de l’Assemblée nationale Jean-Marc Kabund, avaient ravi l’arme de cet élément de la garde républicaine, c’est pourquoi cette dernière s’est rendue quelques heures plus tard à la résidence de JMK, à Kingabwa, pour récupérer leur instrument de défense.

« Ça sent vraiment la vengeance de la part des éléments de la garde républicaine qui sont venus récupérer l’arme de leur collègue. Mais ils sont allés plus loin en désarmant la garde rapprochée de l’honorable Jean-Marc Kabund et en sabotant sa maison. Nous avons vécu l’échangé des tirs entre les deux camps et nous étions obligés de fuir, a déclaré un témoin oculaire de l’événement.

Cette situation qui semble ne pas être finie complètement, pourrait engendre encore d’autres faits que nous allons vous communiquer dans les heures.

AFRICA TV ENYANYA

MERCI MAGAMBO

Share This Article:

Related posts

Leave a Comment