Vital Kamerhe libre de choisir où aller selon ses avocats

Le lundi 06 décembre la journée se cloture avec une suprise de la liberation provisoire de l’ancien directeur de cabinet du chef de l’État, Dr Vital Kamerhe Lwa Kanyiginyi KIngi. POur Rappel il etait poursuivi en justice pour détournement des fonds alloués au programme de 100 jours du président Félix Tshisekedi.

Hier mardi 07 décembre Monsieur Jean-Marie Kabengela l’un de ses avocats, a dit à Radio Okapi, que Vital Kamerhe est bien libre de choisir l’endroit où il doit se trouver.

Ceci signifie que Vital Kamerhe est, déjà libre de tout mouvement

Selon Maître Kabengela, Le pacificateur fait confiance en la justice. Il pense que si les règles de droit sont appliquées correctement, il est innocent sur toute la ligne et irréprochable de tous les chefs d’accusation portés contre lui.

« Nous, nous pensons que sur le plan de droit, à tous les niveaux de la procédure pénale, toute personne privée de sa liberté peut solliciter sa liberté provisoire. Maintenant, au niveau de cassation, la loi prévoit la possibilité de l’obtenir, et c’est ce qui a été fait », a soutenu Me Jean-Marie Kabengela, sur Radio Okapi.

Notons qu’après la liberté accordée au président de l’UNC, la prochaine étape est de notifier l’ordonnance de la cour de cassation au concerné et aux responsables de la prison centrale de Makala pour exécution.

Suspendu le 06 juillet dans cette même affaire pour une durée de 12 mois pour manquement au devoir de déférence, l’avocat de Vital Kamerhe dans le procès historique de 100 jours dit avoir été rétabli depuis le vendredi 03 décembre 2021.

Share This Article:

Related posts

Leave a Comment