Nord-Kivu : Deux positions des FARDC attaquées encore par les rebelles pretendiment de M23 à Rutshuru

Deux positions des Forces armées de la RDC (FARDC), ont fait l’objet d’attaque la nuit du dimanche 21 à ce lundi 22 novembre, dans le territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu. 

 Ce sont les positions de Ngugo et Nyesisi, situées vers la frontière entre la RDC et le Rwanda, dans l’est du groupement Rugari, qui ont été la cible des attaques successives de présumés rebelles du M23 entre 21 h et 3 h du matin dans cette partie du territoire de Rutshuru, selon des sources civiles et militaires. 

 Ces deux positions, avec un faible effectif de militaires commis à la sécurité des frontières, ont été incendiées par ces assaillants qui seraient ensuite, partis vers une destination inconnue. 

Le porte-parole des opérations Sukola 2, le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike, ne donne aucun bilan de cette attaque pour l’instant. 

 Il déclare néanmoins que, l’armée a déjà déployé des troupes dans cette région en vue des opérations militaires et rétablir la sécurité. 

En revanche, au moins cinq villages du groupement Rugari, se sont vidés de ses habitants. Les sources coutumières locales indiquent qu’il s’agit des villages Ngugo 1 et deux, Ruhanga ainsi que Butaka 1 et 2 qui sont riverains de deux positions FARDC. Les déplacés ont pris la direction de Rugari centre et vers la paroisse de Rugari et ailleurs. 

C’est la troisième attaque attribuée aux présumés rebelles M23 dans la zone, depuis les deux dernières semaines. Ce, après celles de Runyoni et d’une position de l’ICCN à Bukima, respectivement le 8 novembre et 20 novembre en groupement Kisigari, toujours à Rutshuru

Related posts

Leave a Comment