Attaque armée à Bukavu : L’armée appelle la population à la prudence et rassure que la situation est sous contrôle

Un calme apparent est observé depuis 8 heures ce matin dans une partie de la ville de Bukavu alors que dans une autre partie, du côté Kadutu et Bagira, des tirs d’armes étaient encore entendus. Toujours pas de circulation sur la ville.

Un groupe rebelle armé non encore identifié a attaqué mercredi 3 novembre vers une heure du matin plusieurs positions des Forces armées de la RDC et de la Police nationale congolaise (PNC) dans les quartiers urbains. L’armée a réagi et des tirs même à l’arme lourde s’en sont suivis sur la ville.

Selon certains habitants, les assaillants auraient réussi à récupérer des armes dans certains commissariats de la police pour s’en servir.

Plusieurs coups de balles et même des détonations à l’arme lourde ont été entendus dans différents coins de la ville de Bukavu depuis une heure du matin.

C’est notamment sur avenue Industrielle et vers la Place l’Indépendance dans la commune de Kadutu, à Brasserie dans la commune de Bagira et vers l’ISP, Avenue Saio et Essence Major Vangu dans la commune d’Ibanda.

Cette situation a causé une panique au sein de la population jusqu’à certaines personnes parlent d’une incursion des rebelles pour s’emparer de la ville.

Commencé vers une heure du matin, la situation a perduré jusque vers 4heures.

Le commandant de la 33 région militaire, le Général de Brigade Bob Kilubi parle d’une attaque d’un groupe de bandits dénommé CPC64 qui a fait incursion dans la ville un peu après minuit.

L’intention, précise-t-il, serait de libérer le Pays et ont tenté de prendre des munitions vers la base militaire des FARDC.

Bob Kilubi précise que la stratégie a été de les coincer dans la ville, car il était imprudent d’échanger des tirs avec eux durant la nuit au risque de causer des dégâts collatéraux énormes.

Signalons qu’à leur passage, ces rebelles scandaient des chansons disant être vénus pour libérer le Pays.

Vers l’ISP-Bukavu et Essence Major Vangu, ces rebelles invitaient les étudiants et autres personnes à quitter leurs maisons pour se joindre à eux.

Côté société civile, nous apprenons également que des coups de balles ont été également entendus à Kavumu. Ici à Bukavu, des points de contrôle sont renforcés et la présence militaire aux alentours de la RTNC, à Nyawera et à d’autres coins de la ville.

La nuit du mardi 02 au mercredi 03 novembre 2021 a  été agitée. Des malfrats et inciviques ont perturbé la quiétude de nos concitoyens dans quelques quartiers de la ville de Bukavu.

De son côté, le Gouverneur de province, Théo Kasi Ngwabidje fait savoir que grâce à la vigilance et à la promptitude de la Police Nationale Congolaise et des FARDC très actives sur terrain, la situation demeure totalement sous contrôle.

Le gouverneur du sud Kivu Théo Ngwabidje dit qu’en attendant de nouvelles consignes, la population de la ville de Bukavu est appelée à garder son calme habituel, à collaborer avec les forces de l’ordre et de sécurité et à vaquer normalement à ses occupations.

Related posts

Leave a Comment