PLAN D’ELLIMUNATION DE VITAL KAMERHE?

Lit quelque part pour vous.

Nous apprenons que l’arrestation et la condamnation de Vital KAMERHE par FATSHI été téléguidé par le sénat américain, le président rwandais Paul Kamgame et l’ancien président congolais Joseph Kabila. ‘

Le deal avait été conclu aux états unis entre Katumbi, Bemba, Fayulu et Kabila pour être proclamer élu président de la RDC en échange de la balkanisation de l’est qui par la suite serait annexé au Rwanda.

Joseph Kabila allait joué à l’affaiblissement ou simplement à l’élimination physique des leaders de l’est, membres de son FCC, à l’exception de RUBERWA , MOISE NYARUGABO et CLAUDE NYAMUGABO afin de faciliter l’exécution du plan. Il restait une question épineuse, celle de la gestion de Vital KAMERHE, cet homme politique aux rebondissements inouïs, et à la force populaire incontournable à l’est. Tout calcul fait, il fallait l’embarquer pour l’anéantir.

Donc, peu importe l’issu du vote, il fallait à tous prix ne pas le laisser libre dans une opposition, ni lui donner la fonction du chef de l’État. Alors, les états imaginèrent la formule de l’unité de l’opposition qui avait vite été acceptée par la quasi totalité des congolais qui qui criaient déjà à la traitrise de quiconque essayerait de faire la politique autrement. Cette, le tour des américains avait réussi, car cet homme politique quoique intelligent, allait se retrouver dans un cercle de l’opposition qu’il fallait travailler. Félix Antoine Tshisekedi avait pris connaissance du deal, et se mis en guerre bour brader un seul homme contre la présidence. Celui qui arriverait à avoir avec lui Vital KAMERHE pour être sûr de pouvoir le sacrifier, avait toutes les chances de gouverner. Là le vrai jeu avait commencé.

Pour les américains, il fallait que ce soit FAYULU Martin, l’homme qui n’a ni force politique, ni force psychologique, ni même force financière, et donc incapable de faire volte face. Fayulu avait donc été programmé dans la fameuse machine à voter. À Genève, le camps LAMUKA avait perdu. C’était lamentable pour le sénat américain, comme pour KAGAME, KABILA…. Là, Le fils à Étienne va jouer sa carte, car il connaissait pertinemment bien les règles du jeux qui consistaient à prendre Vital dans son cercle. Il fit avec lui Naïrobi et fit tout pour qu’il soit premier candidat, unique condition pour avoir la présidence. Chose faite. Félix Antoine proclamé contre toute attente, et se confie tout de suite au FCC sous la guidance du sénat américain et de Paul KAGAME.

De gestes de bonne foi commencent et vital va bientôt être sacrifié. Il échappe à l’accident d’avion en provenance de Goma. Il était prévu qu’il précède le chef de l’État pour quelques préparatifs montés inutilement. À la grande surprise de tous, les activités pour lesquelles ces préparatifs étaient prévus, n’existaient que sur papier. C’était donc un coup, et Vital l’avait compris, il avait ainsi doublé de prudence. L’avoir de cette manière étant devenu difficile, il fallait procéder à une campagne de diabolisation. Détournement de 15 millions, saute moutons, produits pharmaceutiques…., et nulle part les enquêtes ne pouvaient l’atteindre.

La pression devenait grande sur le président Félix Antoine TSHISEKEDI et des menaces de le destituer par un congrès devenaient de plus en plus sérieuses. Il fallait faire vite. Une histoire des maisons préfabriquées couplée à des contrats de vaccin expérimental à contre COVID 19 et des soldats rwandais en RDC avait été montée de toutes pièces. L’homme a été arrêté à la satisfaction des américains, de Kabila, de Kagame et de Félix Antoine TSHISEKEDI le président de la RDC. Il faudra attendre que l’opinion s’habitue à son absence pour qu’il soit achevé, et son territoire politique soit cédé au Rwanda via la communauté rwandaise dénommée BANYAMUREGE.


UN DEUXIÈME CHAPITRE VIENT EMBROUILLER LE JEU : LA JUSTICE TRANSITIONNELLE PAR UN TRIBUNAL PÉNAL INTERNATIONAL DEMANDÉ PAR LE PRIX NOBEL DENIS MUKWEGE
Les calculs semblent se compliquer, cette question d’une sensibilité extrême ne peux pas être étouffée si facilement, et le conseil de sécurité de l’ONU se sent gêné par des accusations de complicité portée contre l’ONU font bouger les lignes. Le TPI pour la RDC pourra être créer bientôt, mais pas avant que la balkanisation de l’est de la RDC n’ait eu lieu, pour qu’ainsi il y ait deux affaires différentes à traiter en même temps. Pour les acteurs de la balkanisation, il faut faire vite. C’est la raison de l’installation catastrophique de la commune de Minembwe, avant que tout tribunal ne commence, et avant que Vital KAMERHE ne soit tué pour qu’il n’ait plus jamais à rebondir.


Selon les avocats de Jamal qui le démontrent, il n’y a même pas eu détournement des fonds, mais curieusement il y a des coupables et des condamnés pour une infraction qui n’a jamais été commise. Vital KAMERHE est donc sacrifié par Félix Antoine TSHISEKEDI pour qu’il permette au Rwanda de tuer d’autres millions des congolais, et d’annexer l’est de la RDC au Rwanda, en échange d’un pouvoir immérité, et d’un enrichissement de sa tribu. C’est la raison de sa tergiversation dans le dossier de la commune de MINEMBWE. C’est aussi la raison pour laquelle, le président Félix Antoine TSHISEKEDI veut à tous prix sauver sa présidence qui dépend de la balkanisation du pays.

Un député l’a d’énoncé hier sur une chaine de Bukavu que le plan d’amener des experts à MINEMBWE est criminel. Le peuple congolais avait choisi ses députés le même jour et dans les mêmes conditions qu’il l’avait fait pour le président Félix Antoine TSHISEKEDI. D’où vient que le président veut arracher cette confiance du peuple à l’égard des députés? Certes, il pense qu’eux aussi avaient été proclamés frauduleusement comme lui même, et veut donc dire qu’ils ne représentent pas la population.

Le plan de Félix, du Rwanda, et du sénat américain de balkaniser la RDC doit être déjoué, et c’est par le rejet total de la frauduleuse commune de MINEMBWE. Le jugement du procès de 100 jours doit être annulé et les condamnés dédommagés par la république avant l’assassinat de Vital KAMERHE, qui est bel et bien planifié.

Peut être ça arrêtera cet assassinat de plus au sommet de la RDC.

MUTANIKUMBUKA SANA BIENTÔT.

Related posts

Leave a Comment